Forum AREPI

association de recherches et d'études sur les phénomènes inexpliqués
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La fée Mélusine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nephtys



Messages : 57
Réputation : 3
Date d'inscription : 28/02/2012

MessageSujet: La fée Mélusine   Lun 28 Mai - 19:38

Mélusine est une fée typique des légendes médiévales, à tel point qu’il est difficile de distinguer dans l’étude de la légende ce qui est à l’origine du mythe de ce qui est inspiré par le mythe.Mélusine est une fée de la région du Poitou-Charentes. Voici son histoire:
Citation :
Un jour, vers minuit, dans la forêt du Colombier, auprès de la fontaine de la Soif, un chevalier du nom de Raymondin de Lusignan rencontre la fée. Raymondin est désespéré car dans un triste accident de chasse, il vient de tuer son oncle Aymard de Poitiers. Touchée par ses larmes, la fée le réconforte; plus, elle lui assure gloire et richesses s’il l’épouse. La fée est fort belle, Raymondin accepte de bonne grâce, mais il y’a un prix à cette alliance: Raymondin ne doit jamais tenter de voir son épouse le samedi. L’engagement est tenu et la lignée brillante des Lusignan prospère: ils auront dix fils et deviendront fort riches. La fée construit le château de Vouvant pour son bien-aimé en une nuit. Car Mélusine est une fée bâtisseuse: on ne compte plus les tours, les châteaux, les églises, les abbayes qu’elle aurait construites par magie. A Lusignan, bien sûr, mais aussi Vouvant, Mervent, Pouzaugues, Tiffauges, Saintes, Niort, Parthenay, Talmont et jusqu’aux remparts de La Rochelle. Hélas… le conte de fée prend un jour une mauvaise tournure: Poussé par la jalousie, le comte de Forez, frère de Raymondin, laisse entendre que les activités de Mélusine le samedi sont coupables… elle en aimerait un autre… Raymondin n’y tient plus! Par le trou de la serrure, il espionne sa femme le samedi suivant et la découvre dans un bain.
Stupeur! Elle est femme jusqu’au bassin mais poisson en deçà!
Référence de l'image:Th. Von RINGOLTINGEN/ die Geshichte der scöne MelusineNüremberg, Nat. Mus. Ms 4028

Folle de douleur face à la trahison du serment, Mélusine s’envole par la fenètre dans un terrible cri. La légende raconte qu’elle aurait transpercée le toit de l’église au passage et l’édifice étant resté en l’état fort longtemps, il aurait été le témoignage à travers les siècles de l’événement. Les nuits suivantes, Mélusine aurait été vue sous une forme éthérée sur les tourelles du château, pleurant et appelant ses enfants dont elle était séparée (la première dame blanche??) Et depuis, chaque fois qu’un Lusignan va mourir, certains aperçoivent Mélusine dans les parages du château de Vouvant. Raymondin, lui, finit ses jours comme moine à l’abbaye catalane de Montserrat.
Adaptation d’un artice de: Croyances & mystères de France de Patrice Milleron Ed. De Borée- 2008.

Les motifs de la fée près d’une fontaine dont tombe amoureux un chevalier, de l’interdit transgressé et de la fée bâtisseuse sont courants dans les légendes médievales. Comme beaucoup de ces légendes, celle de Mélusine a été mise en forme et conservée à partir du XIIe siècle. Il faut dire que la légende était implantée au bon endroit pour connaître la gloire puisque c’est surtout sous l’impulsion d’Aliénor d’Aquitaine que toutes ces légendes ont été mises par écrit. A noter qu’il existe une légende qui se déroule en amont de cette histoire: l’origine de la malediction de Mélusine. Mais pour ne pas faire un post trop long, je la mettrai dans une seconde partie.
Revenir en haut Aller en bas
 
La fée Mélusine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La légende de Mélusine
» [5ème] Mélusine
» Quelqu'un aurait un extrait de la BD Mélusine sur son ordi?
» La légende de Mélusine
» Mes avatars - Mélusine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AREPI :: Le monde de l'inexpliqué... ou presque :: Les créatures légendaires-
Sauter vers: